dermatite à malassezia récidivante

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Christian Collinot christian collinot, il y a 1 an et 5 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #7650
    Laurence Zivkov
    laurence zivkov
    Participant

    bonjour

    c’est un CN mâle entier, Lhassa Apso de 4 ans suivi depuis avril dernier pour une dermatose prurigineuse qui évolue depuis au moins 3 ans.

    Vu par différents confrères, un grand nombre de traitements et d’essais thérapeutiques ont été mis en place (AB, IDR, IgE, régime d’éviction..) sans amélioration durable.

    En avril 2017, une dermatite à malassezia a été diagnostiquée, associée à des otites.

    Elle a récidivé 3 fois malgré un traitement au ketoconazole et shampoings Malaseb.

    Les soins locaux sont difficiles, le CN est peu coopératif.

    De nouveaux changements alimentaires ont été tentés (RC anallergenic puis skin care) sans apporter de changements.

    Le diagnostic de DAC est clinique mais j’ai un doute sur ce CN, et ne pourrait-il pas s’agir d’une dermatite primaire à Malassezia ?

    J’ai cependant réalisé un dosage des IgE (Vebio) qui revient (exclusivement) très positif aux moisissures.

    Est-il envisageable de proposer une désensibilisation à cela ? ou bien faut-il partir sur un traitement pulsé (2/sem) à l’itraconazole ?

    cordialement

    Laurence

    #7686
    Christian Collinot
    christian collinot
    Participant

    Bonjour

    les dermatites primaires à malassezias sont rares et se cantonnent plutôt à certaines races. Le profil allergique du toutou peut peut être amélioré (zones de lésions, qualité de la protection anti-puces…..), évaluer éventuellement une dermatite séborrhéique primaire et donc ses complications, les effets iatrogènes de certains traitements qui pourraient parasiter le diagnostic. Vérifier à chaque fois si malassezias, +/- coques. Sauf cas particuliers, c’est plutôt un changement de conditions de vie qui s’imposent dans le cadre des moisissures (et moisissures  concomitante à une dermatite à levures…). Donc dans un premier temps, il serait intéressant de se repencher sur le diagnostic puis pouvoir s’appuyer sur celui-ci pour  suivre la bonne filière de soins.

    Bon courage

    Christian

     

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.