Un cas de vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier

Omer est un Jack Russel terrier de 1 an qui pèse 6,2kg. Il a été castré à l’âge de six mois. Il est vacciné et régulièrement déparasité (API et APE). Il a une nourriture industrielle, mais pas que.. et vit en zone semi-urbaine.

Christian COLLINOT

 

Commémoratifs :

Suite à la castration, à l’âge de six mois, il a commencé à présenter ce que les propriétaires ont baptisé des « cloques » sur la tête.

Les vétérinaires traitants ont effectué d’abord des  traitements antibiotiques qui sont restés sans effet. La recherche de mycose tant par trichogramme, lampe de Wood et culture dans un laboratoire vétérinaire spécialisé s’est révélée négative. Des biopsies ont été envoyées dans un laboratoire de pathologie vétérinaire dont la conclusion a été la suivante : « aspect histologique d’une dermatite périvasculaire hyperplasique, ulcérative et croûteuse, en l’absence d’agent pathogène identifiable ».

 

Examen clinique :

            Général :

Rien à signaler, l’examen clinique est normal et Omer est un chien vif, appétit et prise de boisson normaux.

Un cas de vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier

Photo 1 : vue générale

            Dermatologique :

Hors une petite lésion du bout du fourreau, les lésions sont limitées à la face.

Un cas de vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier

Photo 2 : lésions de la face

 

On note une alopécie partielle ou totale, une inflammation avec épaississement du pavillon, des abrasions et ulcérations des croûtes

Un cas de vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier

Photo 3 : lésions de la face interne du pavillon auriculaire

 

et un érythème de grattage de la face externe.

Un cas de vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier

Photo 4 : érythème face externe du pavillon auriculaire

 

Les lésions des tempes et du front sont symétriques, complètement alopéciques mais sont le siège d’une hyperkératose plus intense avec aussi présence d’ulcérations et de croûtes 

Un cas de vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier

Photo 5 : lésions des tempes

Un cas de vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier

Photo 6 : Lésions du front

 

Hypothèses cliniques :

Compte tenu des examens, du parcours thérapeutique déjà effectué et surtout de la race, on ajoutera l’hypothèse d’une vasculopathie familiale du Jack Russel Terrier et une lecture complémentaire d’autres coupes est demandée  auprès de l’anatomopathologiste, car les lésions de vascularites sont très ténues dans ce type de vasculopathie pauci cellulaire (poor cells vasculopathy) et en l’absence d’une demande de recherche spécifique, elles  peuvent totalement passer inaperçues.

 

Examens complémentaires :

Suite à la demande de lecture de nouvelles coupes,

Présence de quelques kératinocytes apoptotiques, quelques foyers de dégénérescence hydropique dans l’épiderme et les gaines externes de certains follicules pileux et une image de vascularite orientant vers une dermatopathie ischémique. Tableau histologique compatible avec le syndrome de vascularite du Jack Russel Terrier.

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci