Un cas de pemphigus foliacé réfractaire aux corticoïdes chez un jeune chien

Un berger australien de 2,5 ans nous est référé pour un pemphigus foliacé du chanfrein, ne rétrocédant pas aux traitements corticoïdes.

Un cas de pemphigus foliacé réfractaire aux corticoïdes chez un jeune chien

Eric FLORANT

CES de dermatologie – Ex chargé de consultation de dermatologie ENVA. Clinique vétérinaire Les Sablons 78370 Plaisir

Mars 2019

Commémoratifs et anamnèse

Ce chien d’environ 30kg vit à la campagne dans les Yvelines avec un chat et de nombreux oiseaux exotiques (volière). Il n’a aucun antécédent médical, est traité régulièrement contre les puces et les tiques avec Nexgard tous les mois, et a une alimentation de bonne qualité. La dermatose a commencé 6 mois avant au cours d’un voyage dans la région de Grenoble, avec des lésions sur le chanfrein, les paupières, et une lèvre. Divers traitements antibiotiques et corticoïdes par voie locale et générale, ont permis de faire disparaître les lésions des paupières, et de la lèvre, mais n’ont permis à chaque fois qu’une légère amélioration au niveau du chanfrein. Le vétérinaire traitant a de ce fait réalisé des biopsies 3 mois avant la consultation qui étaient en faveur d’un pemphigus foliacé. Malgré des doses plus élevées de corticoïdes par voie locale et générale, la dermatose n’a pas rétrocédé.

 

Examen clinique 

Les lésions sont uniquement sur le chanfrein. On note un érythème, des croûtes jaune marron et une alopécie secondaire, sur les zones où les croûtes sont tombées. Sous les croûtes, des ulcérations sont présentes avec des saignements. La peau est plus fine. La truffe est préservée.

 

Un cas de pemphigus foliacé réfractaire aux corticoïdes chez un jeune chien

Un cas de pemphigus foliacé réfractaire aux corticoïdes chez un jeune chien

Le diagnostic de pemphigus foliacé n’est pas remis en cause.  L’hypothèse d’une mycose superficielle entraînant un pemphigus est émise et sera à éliminer, même s’il n’y avait pas d’éléments fongiques à l’histologie. La présence d’une pyodermite ou d’une dermatite à Malassezia secondaire expliquant l’absence de réponse aux traitements est possible aussi.

 

Examens complémentaires 

Des calques sous les croutes montrent de nombreux granulocytes neutrophiles jeunes et des kératinocytes acantholysés en quantité importante. Nous ne mettons pas en évidence de bactéries, ni de levures Malassezia. Les poils sont normaux au trichogramme L’examen à la lampe de wood : négatif. Un prélèvement est réalisé en vue d’une mycologie qui se révélera être négatif

 

Diagnostic 

Nous confirmons donc l’hypothèse d’un pemphigus foliacé

 SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci