Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Aima est une chatte de race Persan, stérilisée, âgée de 8 ans. Elle est référée par un confrère car elle présente des croûtes sur tout le corps, qui ne rétrocèdent pas aux traitements anti-infectieux et antiprurigineux mis en place.

Dr Estelle Buendia-Durbec

Lyon / Saint Etienne

Juin 2018

 

COMMEMORATIFS

Aima a été achetée en animalerie à l’âge de 3 mois et demi. Elle vit en maison avec accès à l’extérieur mais ne sort pas du jardin. Elle mange des croquettes hypoallergéniques Royal Canin® achetées chez son vétérinaire. Elle est à jour de ses vaccinations, reçoit un traitement antiparasitaire externe à base de firponil et S-méthoprène (Frontline Combo®) tous les mois pendant la période estivale, et un traitement antiparasitaire interne tous les 6 mois.

 

ANAMNESE

Les lésions sont apparues plus de 3 mois auparavant. Aima présentait depuis de nombreuses années des lésions dermatologiques plus ou moins marquées de squamosis et de prurit. Elle a été vue en consultation car l’état dermatologique d’Aima s’est rapidement dégradé et des croûtes sont apparues sur le corps et la tête. Il a prescrit du fipronil associé à du S-méthoprène en spot-on tous les mois (Frontline Combo®), de la céfalexine pendant 3 semaines, de la prednisolone à raison de 2,5 mg pendant 7 jours. Les lésions se sont améliorées mais se sont aggravées de plus belle dès l’arrêt du traitement antibiotique et anti-inflammatoire. Elle a été référée suite à l’absence de pérennité de la rémission.

 

EXAMEN CLINIQUE GENERAL

La température rectale est de 38.2°C. Aima pèse 3.5 Kg. Aucune adénomégalie n’est constatée. L’examen de la cavité buccale ne montre pas de lésion. L’examen clinique général de Aima ne révèle pas d’anomalie.

 

EXAMEN CLINIQUE DERMATOLOGIQUE

  • Examen à distance

L’examen clinique dermatologique à distance montre des lésions allant de 1 à 3 cm, alopéciques, ulcérées à bords surélevés et érythémateux, et croûteuses, sur les flancs, les épaules, le dos et le poitrail (photos 1, 2 et 3) et de plus petites lésions érodées et croûteuses sur les tempes et la base des pavillons auriculaires (photo 4 et 5). La distribution des lésions est schématisée dans la figure 1.

Le flanc gauche est plus atteint que le droit. Les conduits auditifs sont sains.

Les lésions sont très prurigineuses et déclenchent un réflexe de grattage lors de leur manipulation. En revanche, on n’observe pas de réflexe otopodal, ni auditopodal. L’intensité du prurit est évaluée par le propriétaire à 8/10.

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Figure 1 : Distribution des lésions.

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 1 : Vue du profil gauche. Notez les lésions ulcérées et érythémateuses.

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 2 : Vue du flanc droit.

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 3 : Vue du dos.

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 4 : Vue du profil gauche de la tête. Les lésions de la tête sont plutôt érodées et croûteuses

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 5 : Vue du profil droit de la tête.

 

 

  • Examen dermatologique rapproché

Sur les flancs, les lésions sont des ulcères très érythémateux, à bords surélevés, coalescents et exsudatifs. Le centre des ulcères est parfois atone et nécrotique. Aucune papule, ni pustule n’est observée.

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 6 : Vue rapprochée des lésions ulcérées du flanc gauche. Notez la présence d’ulcères coalescents (contours noirs épais) à bords très érythémateux, surélevés (flèche blanche). Le centre est nécrotique et exsudatif (flèche noire et contours noirs fins).

 

Une tonte sous anesthésie générale est réalisée afin de dégager les zones lésionnelles, et de mieux visualiser leur étendue (photos 7 et 8).

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 7 : Flanc gauche après tonte.

 

Un cas de Complexe Granulome Eosinophilique félin répondant à la ciclosporine

Photo 8 : Flanc droit après tonte

 

SYNTHESE CLINIQUE

Aima présente une dermatose chronique, prurigineuse, corticosensible, légèrement extensive, multifocale intéressant les tempes, les flancs, le dos, les racines des membres antérieurs avec de l’alopécie, des érosions, des ulcères à bords érythémateux et surélevés et un centre nécrotique, sans atteinte de la cavité buccale ni de l’état général.

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci