Quatre cas de folliculite canine


Auteur : Bénédicte Gay-Bataille – Novembre 2011
Consultante en Dermatologie
CHV – 74370 – St MARTIN BELLEVUE
ANNECY


Bien que de clinique protéiforme, les folliculites bactériennes et les dermatophytoses présentent fréquemment, chez les chiens de chasse, une symptomatologie similaire. Mais si les lésions cutanées paraissent très évocatrices de l’une ou l’autre origine de ces folliculites, ces cas cliniques nous montrent qu’ils doivent toujours faire l’objet d’un diagnostic différentiel.

Premier cas

Commémoratifs et Anamnèse

Enzo, chien mâle Fauve de Bretagne âgé d’un an et demi nous est référé pour une dermatose évoluant depuis 6 mois. Il vit au parc et en chenil, en compagnie de trois autres chiens de chasse. Ces chiens ne présentent aucun symptôme cutané.

Des lésions érythémateuses et croûteuses, prurigineuses, sont apparues sur les oreilles, ont gagné le tronc et les extrémités. Une mise en culture sur milieu DTM (kit rapide de détection des dermatophytes) est réalisée chez le praticien, et une pousse est observée. Des prélèvements ont été envoyés parallèlement à un laboratoire de mycologie de médecine de ville, et une colonie de Trychophyton verrucosum a été isolée. Un diagnostic de teigne à T. Verrucosum est alors posé.

Un traitement à la griséofulvine a été réalisé(40 mg/kg/j en deux prises), accompagné de pulvérisations d’ énilconazole une fois pas semaine; quatre semaines plus tard, les lésions se sont aggravées.

Symptômes cliniques

L’examen clinique à distance révèle la présence de croûtes discrètes sur les pavillons auriculaires et sur les membres, et des lésions plus prononcées sur la queue. Le prurit est important au niveau de la région caudale.

De près, on observe des lésions nummulaires, avec hyperpigmentation et squames périphériques au niveau auriculaire, d’autres lésions pustulo-croûteuses sur les quatre membres et érosivo-croûteuses sur la queue. Quelques discrètes pustules centrées sur des poils sont observées.

Quatre cas de folliculite canine

Photo 1-1 : Pavillons auriculaires, face interne: lésions nummulaires,
hyperpigmentées et alopéciantes et squames-croûtes périphériques

Quatre cas de folliculite canine

Photo 1-2 : Sur les quatre membres:lésions nummulaires érythémato-croûteuses ;
les poils ont été coupés ici pour observation lésionnelle au niveau de la cuisse;
noter les discrètes pustules périphériques

Quatre cas de folliculite canine

Photo 1-3 : Vue rapprochée de la queue:
lésions érosivo-crôteuses sur la queue, prurigineuses

Examens complémentaires et diagnostic

Le diagnostic différentiel de folliculite inclut pour ce cas une dermatophytose (aspect clinique, répartition des lésions), une pyodermite (quelques aspects lésionnels,, absence de réponse au traitement antifongique) et moins probablement une démodécie (âge) ou un pemphigus foliacé.

L’absence d’éléments figurés à l’observation microscopique des produits de raclages cutanés, l’observation cytologique des calques cutanés (nombreuses cocci phagocytées ou non) et les résultats de l’examen microscopique des biopsies cutanées (PAS négatif, pas d’acantholyse) militent en faveur d’un diagnostic de folliculite bactérienne.

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci