Un cas de pyodermite cutanéo-muqueuse chez un caniche

Arthur est un caniche mâle non castré de 7 ans. Il est présenté  pour l’évaluation d’une chéilite et d’une blépharite croûteuse,  prurigineuse, malodorante, récidivante évoluant pour  l’épisode qui nous intéresse depuis une quinzaine de jours.

 

C.Laffort

Clinique vétérinaire Alliance – 33300 Bordeaux

 

Commémoratifs

Ce chien vit sur le bassin d’Arcachon en compagnie d’un épagneul breton mâle non castré et d’une chatte européenne stérilisée. Ces deux congénères sont indemnes de signes cliniques. Ils vivent dans un pavillon avec jardin, reçoivent une alimentation ménagère et sont peu médicalisés (pas de vaccins  récents et traitements antiparasitaires internes et externes à la demande). Plusieurs séjours dans le Var et en Italie sont rapportés.

 

Anamnèse

Arthur présente depuis l’âge de 1 an environ des signes cutanés à type d’otites  récidivantes et léchage podal. Il a subi à l’âge de 5 ans une ablation du conduit auditif  externe droit et un curetage de la bulle tympanique droite  après qu’un examen tomodensitométrique ait montré une bulle droite partiellement envahie par du tissu depuis le conduit auditif, la persistance d’une partie du conduit auditif et une volumineuse région inflammatoire latérale, proche de la zone de fistule. Il avait en effet fait l’objet quelques mois auparavant d’une ablation du conduit auditif droit motivée par la persistance d’une otite chronique droite. Depuis cette intervention, une fistule s’était crée en regard du site opératoire. L’acte chirurgical associé à une antibiothérapie basée  sur une culture bactérienne et antibiogramme réalisée à partir d’un prélèvement tissulaire peropératoire avait permis la résolution de l’infection.
Il reçoit actuellement une corticothérapie orale à dose anti-inflammatoire (prednisolone, Dermipred® 0,5mg/kg/j) afin de limiter le prurit associé aux lésions cutanées.

 

Examen clinique

Arthur est en bon état général. Les noeuds lymphatiques rétro-mandibulaires sont modérément hypertrophiés.

Lors de l’examen dermatologique à distance, on note  la présence de lésions principalement faciales, croûteuses, une ptose de l’abdomen et une odeur nauséabonde. L’atteinte est bilatérale et symétrique.

Lors de l’examen rapproché, les lésions faciales concernent le menton, les lèvres ainsi que leurs commissures, le philtrum et les narines ainsi que la base du chanfrein (photos 1). La truffe est indemne. Le pourtour palpébral est également concerné par des lésions similaires associant croûtes épaisses noirâtres, adhérentes, surmontant des ulcérations (photos 1, 2). Une otite érythémateuse gauche est présente, le pavillon auriculaire droit ne présente pas d’anomalie  hormis la modification d’’aspect liée à la résection du conduit auditif (photos 3, 4). La peau est fine sur l’abdomen, les comédons nombreux (photo 5).

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci