Nouveau cas clinique Vétoquinol : Un cas de pyodermite profonde chez un jeune chien

La prise en charge d’une infection bactérienne cutanée profonde doit s’appuyer sur le diagnostic et la prise en charge de l’affection primaire ainsi que sur la maîtrise de l’infection. Chez le jeune, la démodécie, est une cause primaire à rechercher lors de pyodermite, qu’elle soit superficielle ou profonde, localisée ou étendue.

Lors d’affections du follicule pilo-sébacé (ex. la démodécie), une infection bactérienne profonde à type de furonculose et/ou de cellulite peut se développer et compliquer le tableau clinique. Si elle est étendue, une antibiothérapie systémique est alors justifiée. Avec l’émergence de germes résistants tant en médecine humaine que vétérinaire, l’utilisation raisonnée des antibiotiques est devenue une obligation pour le praticien (Décret, mars 2016).

 

Lecru Line-Alice1, Pressanti Charline1, Cadiergues Marie-Christine1,2

1 Université de Toulouse, ENVT, CHUV, service de dermatologie – 23, chemin des Capelles 31076 Toulouse cedex3, France

2 UDEAR, Université de Toulouse, INSERM, ENVT, 23, chemin des Capelles 31076 Toulouse cedex3, France

 

Article rédigé en Octobre 2018

 

Introduction

La prise en charge d’une infection bactérienne cutanée profonde doit s’appuyer sur le diagnostic et la prise en charge de l’affection primaire ainsi que sur la maîtrise de l’infection. Chez le jeune, la démodécie, est une cause primaire à rechercher lors de pyodermite, qu’elle soit superficielle ou profonde, localisée ou étendue.

 

Anamnèse

Un bouledogue anglais de 7 mois entier est admis pour une démodécie associée à une pyodermite. Il vit en maison avec un accès libre à l’extérieur sans congénère. Il est nourri avec une alimentation industrielle sèche de gamme vétérinaire et reçoit occasionnellement des restes de table. Ses vaccinations sont à jour.

L’affection, diagnostiquée par un confrère trois mois auparavant concernait uniquement la face. Des applications mensuelles de moxidectine et imidaclopride en spot-on (Advocate®, Bayer, Allemagne) ainsi que des désinfections locales de povidone iodée (Vétédine®, Vetoquinol, France) ont été mises en place. Un mois plus tard, une surinfection cutanée et une extension des lésions ont motivé la prescription d’acaricide topique (Ectodex®, MSD, France) et d’antibiotiques per os, association amoxicilline-acide clavulanique (posologie inconnue) pendant 10 jours. Suite à l’arrêt du traitement, une aggravation des lésions a été observée et de nouvelles antibiothérapies ont été préconisées (association amoxicilline-acide clavulanique, puis céfalexine (14.2 mg/kg BID)), ce dernier traitement étant toujours en cours lors de la visite. L’état général de l’animal s’est progressivement dégradé.

 

Examen clinique

A l’examen clinique général l’animal est abattu avec un état de vigilance diminué. Une polyadénomégalie importante des nœuds lymphatiques superficiels est présente. L’animal est hypertherme à 40°C.

Nouveau cas clinique Vétoquinol : Un cas de pyodermite profonde chez un jeune chien

Photo 1 : Vue à distance. Noter l’atteinte majeure des membres et de l’abdomen ventral.

 

Nouveau cas clinique Vétoquinol : Un cas de pyodermite profonde chez un jeune chien

Photo 2 : vue rapprochée du membre thoracique gauche. Noter les lésions profondes de furonculose et de cellulite.

 

Nouveau cas clinique Vétoquinol : Un cas de pyodermite profonde chez un jeune chien

Photo 3 : Vue rapprochée de la face ventrale du cou. Noter les nombreux furoncles, l’érythème et l’alopécie.

 

Examen cutané

Une pyodermite profonde à type de cellulite intéresse l’ensemble du corps, en particulier les membres (photo 1). Le membre thoracique gauche est chaud et œdématié. De manière générale, un érythème, une alopécie et des croûtes sont présentes. Des placards cellulitiques érodés par endroits sont observés en regard de l’articulation carpo-métacarpienne gauche (photo 2). Une furonculose généralisée complique le tableau clinique (photo 3). Enfin, un état kératoséborrhéïque marqué dominé par un squamosis pityriasiforme est noté.

 

Examens complémentaires

Les raclages cutanés montrent de nombreux Demodex canis adultes vivants. La cytologie de pustules intactes met en évidence un infiltrat inflammatoire de granulocytes neutrophiles et de macrophages associé à une population bactérienne coccoïde et des figures de phagocytose. Un prélèvement pour bactériologie et antibiogramme est réalisé en consultation. Une hyperprotéinémie ainsi qu’une leucocytose neutrophilique modérée sont compatibles avec un syndrome inflammatoire.

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci