Fistuels métatarsiennes chez un Berger allemand


Auteur : Arnaud Muller – Avril 2016
Dip ECVD, Spécialiste en Dermatologie Vétérinaire, CES Derm
Clinique Vétérinaire Saint Bernard
598 avenue de Dunkerque
F-59160 Lomme
www.clinvetsaintbernard.com


Cas clinique

Un chien Berger allemand, mâle de 5 ans, est présenté à la consultation de dermatologie pour des lésions cutanées apparues 2 mois auparavant (au mois de janvier). Un traitement antibiotique (association amoxicilline-acide clavulanique) bien conduit n’a apporté qu’une amélioration partielle et transitoire (retour à l’état initial 2 semaines après l’arrêt du traitement).

L’examen clinique montre un chien en très bon état général, mais présentant effectivement des lésions cutanées uniquement situées en face plantaire des 2 membres postérieurs, en regard des métatarses, juste au dessus du coussinet principal. Sont observées des lésions ponctiformes ulcérées, laissant sourdre un liquide purulent et associées à un gonflement local de 1 cm autour de chaque lésion) (Photos 1 et 2). Aucun prurit n’est rapporté et la pression-palpation des lésions n’entraîne aucune manifestation de douleur.

Fistuels métatarsiennes chez un Berger allemand
Fistuels métatarsiennes chez un Berger allemand

Photos 1 et 2 : Fistules métatarsiennes sur les 2 membres postérieurs

Compte tenu de la race, de l’aspect et de la localisation des lésions, de leur caractère bilatéral, l’hypothèse diagnostique principale est celle de fistules métatarsiennes, entité rare mais quasiment uniquement décrite chez le Berger allemand. Un processus traumatique (corps étranger), parasitaire (démodécie) ou infectieux (bactérien ou fongique) ne peut être totalement écarté, même si l’atteinte symétrique des métatarses est pratiquement pathognomonique, l’aspect purulent de l’écoulement évoquant plus une surinfection des lésions ouvertes.

Des examens complémentaires sont donc réalisés:

  • les raclages cutanés et le trichogramme périphérique sont négatifs
  • les calques cutanés (par écouvillonnage d’une fistule et étalement sur lame) mettent en évidence de nombreux polynucléaires neutrophiles activés, des hématies et quelques macrophages. Un petit nombre de bactéries (cocci) sont observées au sein de plusieurs macrophages.
  • un écouvillon profond est effectué pour analyse bactériologique, qui confirme la présence de colonies de Staphylococcus pseudintermedius, sensible à l’ensemble des antibiotiques testés.

Le diagnostic est donc celui d’une pyodermite à Staphylococcus pseudintermedius, compliquant très probablement des fistules métatarsiennes du Berger allemand.

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci