Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

XO est un chien mâle castré de 4 ans de race Américan Staffordshire Terrier. Il vit en pavillon, est bien vacciné et déparasité (API et APE). Il est nourri avec une alimentation industrielle de qualité correcte. Il a eu un problème hépatique il y a trois mois traité par du silicure (pas d’autre renseignement). XO n’a jamais voyagé.

Christian COLLINOT

Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

Photo 1 :

Commémoratifs :

Il y a un an, au mois d’août, XO a présenté des croûtes sur le bord des oreilles traitées par antibiothérapie générale (amoxicilline acide clavulanique) qui a entrainé une amélioration.  Retour des croûtes en janvier de cette année, après nouvel essai avec le même antibiotique sans effet, un passage aux corticoïdes par voie générale (prednisolone) a amené une amélioration sans guérison. En juin, une aggravation est notée avec atteinte des paupières et de la truffe.

 

Examen clinique :

Général :

L’examen clinique général, en dehors de la dermatite faciale n’apporte aucun élément. XO est en grande forme, gai, très joueur, pas de problème de transit et l’accident hépatique ne semble pas avoir laissé de conséquence.

 

Dermatologique :

On note un érythème diffus des conques auriculaires, du chanfrein et des paupières.  Cet érythème diffus se retrouve sur différentes parties du corps sans autre lésion. On trouve sur la face interne des pavillons auriculaires des plaques érythémateuses plus ou moins squameuses avec des ulcérations couvertes ou non des croûtes notamment au niveau du pli de l’oreille. Des papules ou papulocroûtes sont aussi présentes. On retrouve le même type de lésions sur le chanfrein et les paupières.

Un prurit est noté (3/10). En dehors de zone d’ulcères, il ne semble pas y avoir de douleur importante.

Rq : les illustrations ont été faite pendant l’anesthésie pour les biopsies, l’érythème est moins présent.

Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

Photo 2 : conque auriculaire, érythème, squames et ulcération

 

Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

Photo 3 : vue rapprochée oreille

 

Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

Photo 4 : érythème des paupières

 

Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

Photo 5 : chanfrein

 

Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

Photo 6 : vue rapprochée du chanfrein (fils de biopsies visibles)

 

Dermatose induite par les rayonnements : Dermatose solaire

Photo 7 : vue rapprochée paupière

 

Hypothèses diagnostiques :

Nous sommes donc en présence d’une dermatose moyennement prurigineuse,  érythématosquameuse, avec papules, ulcérations et croûtes principalement de la face même si un érythème diffus plus général est noté sur un American Staffortshire à poil blanc de 4 ans.

Le différentiel sera large :

Lupus érythémateux cutané

Dermatose solaire

Dermatite allergique

Autre MAI (pemphigus, pemphigoïde)

Démodécie, dermatomycose (même si érythème sur zones glabres) , pyodermite superficielle (leishmaniose même si pas de cas autochtone)

Syndrome uvéocutané (sans atteinte actuelle de l’iris), dermatomyosite (même si tardif)

Erythème polymorphe, accident médicamenteux

Néoplasme

 

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci