Un cas d’alopécie en patron


Auteur : Bénédicte Gay-Bataille – Avril 2011
Consultante en Dermatologie
CHV – 74370 – St MARTIN BELLEVUE
ANNECY


Commémoratifs- Anamnèse

Un chien levrier Whippet, âgé de 2 ans, présente depuis six mois une perte progressive de poils dans certaines régions du corps. Il est issu d’un élevage familial, seul de sa portée. La propriétaire rapporte le fait que sa grand mère paternelle présentait également des alopécies. Il vit dans une maison, sans congénère, et il court régulièrement sur des cynodromes (catégorie «très grand whippet mâle,» il pèse 15 kg). Son alimentation est industrielle, de qualité premium.

Il n’a reçu aucun traitement. Un traitement insecticide adulticide (Frontline combo®) est effectué mensuellement.

Symptômes cliniques

L’examen clinique à distance révèle la présence d’une alopécie loco-régionale parfaitement symétrique, atteignant la face ventrale du cou, le poitrail, les épaules, le thorax ventral suivant une ligne horizontale de chaque côté du corps, et la face postérieure des cuisses.

La peau en zone alopécique n’est pas plus pigmentée, elle est légèrement squameuse. Il n’y a aucun prurit.

Un cas d'alopécie en patron

Photo 1 : Vue latérale G, région thoracique et abdominale:
observer la ligne de démarcation entre la zone velue et la zone alopécique

Un cas d'alopécie en patron

Photo 2 : Vue rapprochée à G: alopécie franche de l’épaule;
le site de biopsie (en zone intermédiaire (peau velue/glabre) est visible.

Un cas d'alopécie en patron

Photo 3 : Vue latérale D, région thoracique et abdominale: observer la ligne
de démarcation entre la zone velue et la zone alopécique;
alopécie de l’épaule D en progression.

Un cas d'alopécie en patron

Photo 4 : Face postérieure des cuisses:
alopécie symétrique à bords nets.
Noter l’alopécie caudale.

Hypothèses diagnostiques

Elles sont les suivantes

1 – Alopécie en patron (Pattern Baldness Alopecia)

2 – Alopécie X

3 – Dysplasie des follicules pileux

( 4 – Alopécie endocrinienne (hypothyroïdie, tumeur testiculaire hormono-sécrétante)

Examens complémentaires

Ils ont pour but d’exclure une alopécie hormonale,par une exploration biochimique thyroïdienne et sexuelle (T4, TSH, Testostérone, Oestradiol et progestérone). Un examen histopathologique est aussi demandé, pour permettre un diagnostic différentiel entre une alopécie non hormonale (hypothèses 1 et 3) et une alopécie X (hypothèse 2).

Puisqu’ on cherche à savoir si l’alopécie est hormonale ou non hormonale, les prélèvements biopsiques sont réalisés en plusieurs endroits, en zone alopécique la plus ancienne (face post des cuisses), en zone d’alopécie diffuse, à la jonction une zone atteinte (thorax), enfin en zone d’aspect normal.

Résultats de la biochimie

T4 : 25 pmole/l (V.U. : 20 à 40), c-TSH : 0,18 (VU : < O,3), Progestérone avant et après stimulation ACTH : To : 0,6 nmole/l et T+1h : 2,8 nmole/l (V.U. : inférieures au seuil de détection), ), Oestradiol : < seuil détectable (V.U. : inférieures au seuil de détection); Testostérone avant et 24h après stimulation à l’HCG ( To : 15 nmole/l) et T+24 : 35 nmole/l) (V.U. : 10-30 nmol/l).

L’examen histopathologique révèle, en région alopécique, une hyperkératose orthokératosique de l’épiderme et des follicules pileux; ces derniers sont dilatés, comédonneux, avec avulsion de la tige pilaire. Au niveau du derme, une atrophie des follicules pileux est notable ainsi que des glandes sébacées et sudorales. Ces follicules sont en majorité en phase télogène et certains, rares, en phase catagène; il y a une kératinisation trichilemnale assez prononcée.

Diagnostic

Rappel: diagnostic différentiel entre l’alopécie X et l’alopécie de constitution.

 

Alopécie en patron (type ventral)

Alopécie X

Topographie

Alopécie symétrique: face ventrale du cou, du thorax et de l’abdomen, poitrail, face post des cuisses, parfois face post pavillons auriculaires

Alopécie symétrique, tronculaire; tête et membres épargnés

Prédisposition raciale, sexuelle.

Age d’apparition

Whippet,

Plutôt Femelle

Entre 3 mois et 2 ans

Spitz, Chow-chow, Malamute, Husky, Caniche Plutôt Mâle

Entre 1 an et 4 ans

Lésions microscopiques

Miniaturisation des follicules pileux, absence de poils en phase télogène

Absence d’atrophie annexielle et sébacée Kératinisation trichilemnale excessive, follicules «en flamme»

Dans notre cas, la topographie (sauf au niveau des pavillons auriculaires), l’atrophie des follicules pileux, ainsi «miniaturisés», la race, sont des éléments militant en faveur du diagnostic d’alopécie en patron. En revanche il y a présence d’assez nombreux follicules pileux, et qui sont en phase télogène.

Mais il faut considérer également, dans notre cas, les éléments suivants: l’augmentation de la progestéronémie post-ACTH, la repousse des poils post- biopsique, la présence de follicules télogènes, une kératinisation trichilemnale, militent en faveur du diagnostic d’ alopécie X. En revanche, il n’a pas été observé de follicules en flamme, et la topographie n’est pas très évocatrice.

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci