Un cas atypique de furonculose éosinophilique


Un cas atypique de furonculose éosinophiliqueAuteur : Éric Florant – Mai 2005
Ces de Dermatologie – Ex chargé de consultation de dermatologie ENVA
Clinique vétérinaire Les Sablons
78370 Plaisir

 


Une chienne Berger Allemand femelle de 3 ans nous est présentée pour des lésions d’apparition brutale sur le cou.

Commémoratifs

La dermatose a débuté la veille brutalement et face à l’aspect spectaculaire des lésions, l’évolution rapide, et l’inconfort de l’animal, son propriétaire a consulté dès le lendemain.

La chienne vit en appartement sans autres animaux ; elle est nourrie avec des aliments industriels variés, et vit depuis le départ dans les Yvelines. Elle n’a aucun antécédent médical, mis à part quelques troubles digestifs peu importants.

Examen clinique

Les lésions sont localisées pour la plupart sur le sommet du cou et les épaules ; une lésion isolée d’aspect différent est vue au niveau des lombes. La dermatose est prurigineuse et douloureuse.

On observe des nodules de quelques mm à 2 ou 3 cm, dépilés, érythémateux, si tuméfiés et suintants pour certains, qu’ils ont un aspect pseudotumoral ; plusieurs sont coalescents sous forme de placards, certains sont ulcérés.

Un cas atypique de furonculose éosinophilique

Un cas atypique de furonculose éosinophilique

Un cas atypique de furonculose éosinophilique

La lésion des lombes se présente elle, sous forme d’une zone de 5 cm de diamètre, dépilée érythémateuse et suintante.

Plusieurs puces sont trouvées sur l’animal.

Nous sommes en présence d’une dermatose multinodulaire douloureuse et prurigineuse, d’évolution suraiguë localisée au niveau du cou, sans atteinte de l’état général, associée à une lésion dépilée érythémateuse suintante des lombes et à une pulicose.

Hypothèses diagnostiques

Lésions du cou :

  • furonculose éosinophilique
  • pyodermite profonde
  • dermatophytie (kérions)
  • néoplasie : histiocytose cutanée, lymphome, mastocytome…., extension métastatique fulgurante
  • granulome éosinophilique (forme plurinodulaire rare)
  • accident cutané médicamenteux

Lésion des lombes : = dermite pyotraumatique, le plus souvent en rapport avec une D.A.P.P., parfois avec une autre allergie

Examens complémentaires

  • calques cutanés : nombreux polynucléaires éosinophiles et neutrophiles, bactéries coques gram+ extracellulaires
  • test cutané limité à l’extrait de puces (avec témoin positif et négatif) : positif à 20mn
  • histologie cutanée :
    • lésions inflammatoires aiguës multifocales centrées sur le follicule pileux, avec un infiltrat à prédominance de P. N. éosinophiles.
    • Les follicules pileux sont infiltrés massivement et sont souvent rompus formant des lésions confluentes dans le derme profond (= furonculose)

Diagnostic

Nous sommes donc en présence d’une furonculose éosinophilique, associée à une dermite pyotraumatique secondaire à une D.A.P.P. (cf discussion)

SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci