À propos de 2 cas d’érythème nécrolytique migrant


Auteur : Arnaud Muller 
Dip ECVD, Spécialiste en Dermatologie Vétérinaire, CES Derm
Clinique Vétérinaire Saint Bernard
598 avenue de Dunkerque
F-59160 Lomme
www.clinvetsaintbernard.com


Commémoratifs et anamnèse

Deux chiens mâles croisés, respectivement de 17 et 15 ans, nous sont présentés en consultation à une semaine d’intervalle et pour des motifs similaires, en l’occurrence un abattement, une anorexie et des lésions cutanées anciennes (plusieurs semaines), particulièrement localisées sur la face et les extrémités. Ces chiens ne présentent aucun antécédent pathologique particulier, sont correctement vaccinés et vivent en pavillon sans autre animal.

Examen clinique

Ces deux animaux sont en mauvais état général, amaigris et présentent une hyperthermie (39,5°C et 39,9°C). La palpation abdominale met en évidence dans les 2 cas une hypertrophie hépatique avec pour le chien n°2 de nombreux nodules déformant le foie. La rate du chien n°2 paraît également anormale (splénomégalie et contours modifiés). Tous deux ont des difficultés locomotrices, liées aux lésions podales, qui se révèlent particulièrement douloureuses à la pression.

Les lésions cutanées sont assez semblables entre ces deux animaux :

  • Les 2 chiens présentent une cheilite, caractérisée par un érythème et des lésions ulcéro-croûteuses assez étendues (Photos 1 et 2), associée à un prurit très faible (apparu secondairement).

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrantPhoto 1

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrantPhoto 2

  • Les 4 membres sont systématiquement atteints avec un érythème et des ulcérations sur les doigts et à la base des griffes (Photos 3 à 5)

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrantPhoto 3

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrantPhoto 4

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrantPhoto 5

  • Mais surtout un épaississement majeur de tous les coussinets qui sont fissurés et sont, pour certains, totalement décollés (Photos 6 à 9).

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrant Photo 6

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrant Photo 7

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrant Photo 8

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrant Photo 9

  • Le chien n°1 présente également une lésion érythémateuse et érosive sur le fourreau (Photo 10).

À propos de 2 cas d'érythème nécrolytique migrant Photo 10

Hypothèse diagnostique

Le tableau lésionnel cutané, associé aux modifications de la palpation abdominale, est fortement évocateur d’un érythème nécrolytique migrant, plus ou moins compliqué de surinfection bactérienne ou fongique.

Examens complémentaires  

  • Les calques cutanés mettent en évidence de nombreuses coques en position extra et intra-cellulaire.
  • Des biopsies cutanées sont réalisées sous anesthésie (biopsies des coussinets et des lésions faciales).
  • L’analyse histopathologique réalisée au LAPVSO de Toulouse confirme l’hypothèse d’érythème nécrolytique migrant, puisque sont observées
    • une hyperkératose parakératosique sévère
    • une spongiose de la couche malpighienne superficielle (acanthocytes vacuolisés et œdémateux)
    • une hyperplasie des couches épidermiques profondes.
    • S’ajoute à ces lésions une exocytose transépidermique de polynucléaires neutrophiles aboutissant à la formation de micro-abcès sous-cornés.
    • De nombreuses squamo-croûtes associées à d’abondantes colonies de cocci (pyodermite superficielle) sont retrouvées dans les 2 cas.
    • Chez le chien n°1, la réaction au PAS montre la présence d’éléments levuriformes (sévère dermite à Malassezia).
SI VOUS ETES VETERINAIRE : Pour lire la suite de cet article, veuillez vous enregistrer en haut à droite. Merci